•  Ses armes :

    Ses armes :



    L'arme de prédilection de Jason est une machette. Les machettes ont la taille d'une épée mais sont comparables à un gros couteau. Il s'agit à la base d'un ustensile de boucher. Afin de couper les morceaux particulièrement consistants de divers animaux comme les vaches ; autant dire que la capacité meurtrière de cet objet est sans appel si on s'en sert sur un humain. Sur la plupart des jaquettes des différents films de la saga, on peut voir Jason tenir sa fameuse machette. Dans "Freddy contre Jason", celui-ci utilise cette arme pendant quasiment tout le film. Jason manie également de temps en temps une hache, mais il tue avec tout ce qu'il peut utiliser. Cela va de ses mains (il dispose d'une force prodigieuse)au câble en fer, en passant par la fourche et même un lit!


    votre commentaire
  •  

     Le personnage ;

    Existant depuis les années 1980 dans l'histoire du cinéma, Jason est devenu une grande figure de l'histoire du cinéma d'horreur ; ainsi qu'une icône pour beaucoup de personnes dans le monde. Selon un sondage américain, Jason est le tueur le plus aimé de la planète, tant à cause de son apparence et de ses facultés à tuer qu'à cause de son énorme puissance et de son immortalité. 
    Dans l'épisode 9 de la saga, on apprend l'existence de Diana Voorhees, la s½ur de Jason. Ce dernier la tue dans le but de se réincarner. Une fois ce fratricide commis, il tentera de tuer Jessica, la fille de Diana. 
    Dans le premier film, un des moniteurs est joué par le tout jeune Kevin Bacon. 
    À la fin de "Jason va en enfer" on peut voir le gant de Freddy Krueger attraper le masque de Jason et l'emmener sous terre, preuve que déjà à l'époque on voulait les faire se rencontrer. 
    Dans les bonus du DVD du 1er film, on apprend que "Vendredi 13" est le premier film d'horreur de l'histoire a avoir utilisé le célèbre "Ch ch ch kill kill kill ma ma ma...", un bruit de fond qui souligne les passages où Jason prend quelqu'un en filature. Il s'agit d'un bruitage aujourd'hui réutilisé à outrance dans divers films d'horreurs où des téléfilms avec des serials killers. Pour l'anecdote, ce bruit a été découvert par hasard par l'ingénieur du son Harry Manfredini à partir de la voix de la mère de Jason, c'est un ralenti du début du mot Jason (Jjaaa Jjaa Jja)... Ce bruit particulier est bien entendu présent dans Freddy contre Jason. 
    L'idée du masque de Hockey n'intervient que tardivement dans la saga puisque Jason ne le porte qu'à partir du 3e film (dans le précédent en effet, il dissimulait son visage monstrueux dans un vulgaire sac à pommes de terre). Particulièrement bien accueillie par le public, cette innovation apporte soudain une distinction toute spéciale au tueur pour qui le masque devient alors l'emblème incontournable. 
    Son personnage a inspiré une légende, celle du Blob.


    votre commentaire
  •  Pouvoirs:

    Pouvoirs:



    D'une manière générale, Jason est un mort-vivant. Il ne faut surtout pas le confondre avec un zombie. Les zombies sont des morts qui se déplacent sans âmes alors que les morts-vivants ont un esprit et parfois même une mission à accomplir ; Jason, lui, venge en permanence sa mère qui a été tuée par les moniteurs de Crystal Lake dans le 1er film, on en déduit qu'elle est la source de son pouvoir. C'est d'ailleurs en se faisant passer pour sa mère que Freddy se servira de Jason dans Freddy contre Jason.

    Avec tout ce que cela inclut, il ne ressent pas la douleur, ni la peur, il est quasiment immortel et est capable de ressusciter (ce qui est intéressant quand on sait que dans au moins 4 films sur les 10, il meurt) c'est une machine à tuer parfaite et agile (il court, il nage, il saute et arrive de temps en temps à élaborer de petites stratégies comme se cacher ou étrangler quelqu'un, sa vraie spécialité est d'utiliser les éléments du décor. Bizarrement, Jason a le chic pour se retrouver dans des granges ou des cabanons de pêcheurs avec tous les objets possibles et imaginables...)

    Typique chez les morts-vivants, Jason possède une force surdéveloppée car comme il ne réfléchit pas, il ne sait pas "doser" la force qu'il met dans un effort et se sert systématiquement de toute sa puissance, que ce soit pour ouvrir une porte, taper avec sa machette ou étrangler quelqu'un. Cela explique aussi le grand nombre de dégâts que Jason fait sur son passage. Il est quasiment impossible de l'arrêter, cependant, il est possible de le troubler momentanément par un déguisement (on a pu voir un enfant se tondre le crâne afin de ressembler à Jason enfant, ou encore une jeune fille enfiler un vieux pull de la mère de Jason afin de se faire passer pour elle) mais ces stratagèmes ne tiennent que le temps que Jason comprenne la supercherie - en général pas très longtemps.

    Dernier détail et pas des moindres, il a récemment été stipulé dans le dernier comic book "Vendredi 13", paru en 2006, que le lac où s'est noyé Jason aurait servi pour le massacre d'une tribu indienne ainsi que leur shaman... on peut aisément imaginer que les influences magiques de cette tribu ont pu "polluer" le lac ; Jason étant mort en haïssant profondément les hommes normaux qui se moquaient de lui, il a pu se trouver "connecté" avec cette énergie surnaturelle, c'est en tout cas la version de ce récit.


    votre commentaire
  •  

     Personnalité:

    Personnalité:



    Il est méchant et bourru. Quand il traque c'est jusqu'à la mort. Il ne parle pas mais on peut entendre son souffle et même des espèces de grognements dans Vendredi 13 : Jason en enfer.

    Ses émotions sont en grande partie montrées par des plans très rapprochés de son unique ½il valide.

    Dans Freddy contre Jason, il est dit que Jason fait des rêves et même qu'il a conservé des souvenirs. Freddy découvre alors que Jason est effrayé par l'eau, rapport à sa noyade


    votre commentaire
  •  Biographie du plus grand tueur de tout les temps !!!

     

    Biographie du plus grand tueur de tout les temps !!!

    Jason Voorhees voit le jour dans le Wessex County Mass le vendredi 13 juin 1946. Il naît malheureusement avec une paralysie faciale périphérique du côté droit de son visage, ce qui fera fuir son père Elias. Jason est donc élevé par sa mère Pamela. Durant l'été 1957, Pamela part travailler comme cuisinière dans une colonie de vacances appelée Camp Crystal Lake avec son fils. Tandis que celui-ci se promène sur le quai, il glisse et tombe dans le lac. Les moniteurs chargés de le surveiller étaient en train de faire l'amour. Ne sachant pas nager, Jason se noya. Malgré les investigations menées par la police (le lac ayant été entièrement dragué sans aucune trace de lui), Jason demeure porté disparu.

    L'année suivante, un couple de moniteurs est retrouvé assassiné et la colonie ferme. Le meurtrier s'avère être Pamela Voorhees, qui s'est vengée en tuant le couple responsable de la noyade de son fils. Entre 1957 et 1980, on déplore d'inexplicables feux de forêts, et en 1962 la colonie qui devait originellement être rouverte au public est à nouveau fermée suite à une mystérieuse pollution de l'eau. En 1980, des moniteurs qui rénovent le camp en vue de sa réouverture sont tous assassinés par Pamela Voorhees, revenue venger la mort de Jason, et qui en outre déteste le camp depuis le drame. Elle ignore que Jason est toujours en vie et a grandi dans sa folie, caché dans une petite cabane dans les bois de Crystal Lake où il vit comme une bête sauvage, se nourrissant d'herbes et d'animaux sauvages suite au traumatisme de sa quasi-noyade. Pamela finira décapitée à la machette par Alice, unique survivante du massacre. Jason, caché derrière un arbre, sera témoin du meurtre de sa mère.

    Un an après, Alice est assassinée chez elle par Jason qui a quitté Crystal Lake pour venger sa mère puis repart au camp. Jason s'en prend dès lors à quiconque a le malheur d'aller à Crystal Lake qu'il considère comme son territoire. Il se servira d'une machette, l'arme qui tua sa mère, et volera à un adolescent un masque de hockey pour cacher sa laideur. À partir de ce moment débute une série de meurtres signés Jason Voorhees et le camp Crystal Lake ne connaîtra jamais de repos.

    Présumé mort noyé en 1957 à 11 ans, aperçu toujours en vie en 1981, il ne sera vraiment déclaré mort qu'en 1984 mais revient en mort vivant en 1986.


    votre commentaire
  • Description de Jason voorhees

    Personnalité:

    Il est méchant et bourru. Quand il traque c'est jusqu'à la mort. Il ne parle pas mais on peut entendre son souffle et même des espèces de grognements dans Vendredi 13 : Jason en enfer.

    Ses émotions sont en grande partie montrées par des plans très rapprochés de son unique ½il valide.

    Dans Freddy contre Jason, il est dit que Jason fait des rêves et même qu'il a conservé des souvenirs. Freddy découvre alors que Jason est effrayé par l'eau, rapport à sa noyade



    Pouvoirs:

    D'une manière générale, Jason est un mort-vivant. Il ne faut surtout pas le confondre avec un zombie. Les zombies sont des morts qui se déplacent sans âmes alors que les morts-vivants ont un esprit et parfois même une mission à accomplir ; Jason, lui, venge en permanence sa mère qui a été tuée par les moniteurs de Crystal Lake dans le 1er film, on en déduit qu'elle est la source de son pouvoir. C'est d'ailleurs en se faisant passer pour sa mère que Freddy se servira de Jason dans Freddy contre Jason.

    Avec tout ce que cela inclut, il ne ressent pas la douleur, ni la peur, il est quasiment immortel et est capable de ressusciter (ce qui est intéressant quand on sait que dans au moins 4 films sur les 10, il meurt) c'est une machine à tuer parfaite et agile (il court, il nage, il saute et arrive de temps en temps à élaborer de petites stratégies comme se cacher ou étrangler quelqu'un, sa vraie spécialité est d'utiliser les éléments du décor. Bizarrement, Jason a le chic pour se retrouver dans des granges ou des cabanons de pêcheurs avec tous les objets possibles et imaginables...)

    Typique chez les morts-vivants, Jason possède une force surdéveloppée car comme il ne réfléchit pas, il ne sait pas "doser" la force qu'il met dans un effort et se sert systématiquement de toute sa puissance, que ce soit pour ouvrir une porte, taper avec sa machette ou étrangler quelqu'un. Cela explique aussi le grand nombre de dégâts que Jason fait sur son passage. Il est quasiment impossible de l'arrêter, cependant, il est possible de le troubler momentanément par un déguisement (on a pu voir un enfant se tondre le crâne afin de ressembler à Jason enfant, ou encore une jeune fille enfiler un vieux pull de la mère de Jason afin de se faire passer pour elle) mais ces stratagèmes ne tiennent que le temps que Jason comprenne la supercherie - en général pas très longtemps.

    Dernier détail et pas des moindres, il a récemment été stipulé dans le dernier comic book "Vendredi 13", paru en 2006, que le lac où s'est noyé Jason aurait servi pour le massacre d'une tribu indienne ainsi que leur shaman... on peut aisément imaginer que les influences magiques de cette tribu ont pu "polluer" le lac ; Jason étant mort en haïssant profondément les hommes normaux qui se moquaient de lui, il a pu se trouver "connecté" avec cette énergie surnaturelle, c'est en tout cas la version de ce récit.



    Physique:

    Jason mesure 1,90 mètre, pèse 125 kg et a les yeux rouge sang. Il est grand et costaud. Jason a une tête hydrocéphale qu'il cache continuellement, sauf dans quelques épisodes. Jason a des cheveux uniquement dans Le Tueur du vendredi ensuite il sera chauve avec quelques touffes de cheveux par-ci par-là.

    Il porte un masque de hockey. Dans Le Tueur du vendredi, il a un sac à patates comme Elephant Man avec un trou pour un ½il, qu'il quitte pour le fameux masque de hockey à partir de Meurtres en 3 dimensions et jusqu'à Vendredi 13 (film, 2009). Jason porte des chemises, une à carreaux dans Le Tueur du vendredi et ensuite, des chemises de couleurs foncées. De temps en temps, il est muni de gants. Dans le film Jason X, il est transformé au cours du film en Uber-Jason, après avoir été reconstitué, son corps est fait d'un alliage de métal et de sa peau, son masque de hockey devenant un masque futuriste. Uber-Jason fait beaucoup penser à un Terminator.



    Armes:

    L'arme de prédilection de Jason est une machette. Les machettes ont la taille d'une épée mais sont comparables à un gros couteau. Il s'agit à la base d'un ustensile de boucher. Afin de couper les morceaux particulièrement consistants de divers animaux comme les vaches ; autant dire que la capacité meurtrière de cet objet est sans appel si on s'en sert sur un humain. Sur la plupart des jaquettes des différents films de la saga, on peut voir Jason tenir sa fameuse machette. Dans "Freddy contre Jason", celui-ci utilise cette arme pendant quasiment tout le film. Jason manie également de temps en temps une hache, mais il tue avec tout ce qu'il peut utiliser. Cela va de ses mains (il dispose d'une force prodigieuse)au câble en fer, en passant par la fourche et même un lit!



    Existant depuis les années 1980 dans l'histoire du cinéma, Jason est devenu une grande figure de l'histoire du cinéma d'horreur ; ainsi qu'une icône pour beaucoup de personnes dans le monde. Selon un sondage américain, Jason est le tueur le plus aimé de la planète, tant à cause de son apparence et de ses facultés à tuer qu'à cause de son énorme puissance et de son immortalité. 
    Dans l'épisode 9 de la saga, on apprend l'existence de Diana Voorhees, la s½ur de Jason. Ce dernier la tue dans le but de se réincarner. Une fois ce fratricide commis, il tentera de tuer Jessica, la fille de Diana. 
    Dans le premier film, un des moniteurs est joué par le tout jeune Kevin Bacon. 
    À la fin de "Jason va en enfer" on peut voir le gant de Freddy Krueger attraper le masque de Jason et l'emmener sous terre, preuve que déjà à l'époque on voulait les faire se rencontrer. 
    Dans les bonus du DVD du 1er film, on apprend que "Vendredi 13" est le premier film d'horreur de l'histoire a avoir utilisé le célèbre"Ch ch ch kill kill kill ma ma ma...", un bruit de fond qui souligne les passages où Jason prend quelqu'un en filature. Il s'agit d'un bruitage aujourd'hui réutilisé à outrance dans divers films d'horreurs où des téléfilms avec des serials killers. Pour l'anecdote, ce bruit a été découvert par hasard par l'ingénieur du son Harry Manfredini à partir de la voix de la mère de Jason, c'est un ralenti du début du mot Jason (Jjaaa Jjaa Jja)... Ce bruit particulier est bien entendu présent dans Freddy contre Jason. 
    L'idée du masque de Hockey n'intervient que tardivement dans la saga puisque Jason ne le porte qu'à partir du 3e film (dans le précédent en effet, il dissimulait son visage monstrueux dans un vulgaire sac à pommes de terre). Particulièrement bien accueillie par le public, cette innovation apporte soudain une distinction toute spéciale au tueur pour qui le masque devient alors l'emblème incontournable. 
    Son personnage a inspiré une légende, celle du Blob. 



    films
    Vendredi 13 (Friday the 13th, Sean S. Cunningham, 1980) avec Ari Lehman 
    Vendredi 13 II : Le Tueur du vendredi (Friday the 13th part 2, Steve Miner, 1981) avec Warrington Gillette 
    Vendredi 13 III : Meurtres En 3 Dimensions (Friday the 13th, part 3 in 3D, Steve Miner, 1982) avec Richard Brooker 
    Vendredi 13 IV : Chapitre final (Friday, the 13th : The Final Chapter, Joseph Zito, 1984) avec Ted White 
    Vendredi 13 V : Une Nouvelle terreur (Friday the 13th : A New Beginning, Danny Steinman, 1985) avec Tom Morga 
    Vendredi 13 VI : Jason le mort-vivant (Friday, the 13th , Part VI: Jason Lives, Tom Mc Lauglhlin, 1986) avec C.J. Graham 
    Vendredi 13 VII : Du sang neuf (Friday the 13th Part VII: The New Blood , John Carl Buechler, 1988) avec Kane Hodder 
    Vendredi 13 VIII : L'Ultime retour (Friday the 13th Part VIII: Jason Takes Manhattan, Bob Hedden, 1989) avec Kane Hodder 
    Vendredi 13 IX : Jason en Enfer (Jason Goes to Hell: The Final Friday, Adam Marcus, 1992) avec Kane Hodder 
    Vendredi 13 X : Jason X (Jason X, Jim Isaac, 2000) avec Kane Hodder 
    Freddy contre Jason (Freddy vs. Jason, Ronny Yu, 2003) avec Ken Kirzinger 
    Vendredi 13 "Remake" (Friday the 13th de Marcus Nispel, 2008) avec Derek Mears 


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique